Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

les handballeuses dijonnaise en finale de coupe d'europe !!!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Bartatac

avatar
Total Burgondes !!!
Total Burgondes !!!
COUPE CHALLENGE - le CDB en finale
Au bout d'elles-mêmes



Au terme d'un match haletant et devant près de 3 800 spectateurs, les Dijonnaises se sont qualifiées hier pour la finale de la coupe d'Europe Challenge après sa victoire sur Buxtehude 26-23. Une qualification que le CDB est allé chercher dans les toutes dernières minutes de la rencontre.


E milie Gras ne peut s'empêcher de pleurer au milieu du terrain. Véronique Riol et Aurélie Thibert se tombent dans les bras sous l'ovation et les applaudissements soutenus des 3800 spectateurs qui ont vécu, hier après-midi, un moment rare voire historique pour le handball dijonnais. En battant la formation allemande de Buxtehude 26-23, le CDB s'est qualifié pour sa première finale européenne. Une première pour le jeune club dijonnais qui rejoint le feu CSLD dans les annales du sport dijonnais, finaliste en 1993.
Pour réussir ce pari, il aura fallu que les Dijonnaises remontent les deux buts de retard du match aller (défaite 22-20). Un challenge pas évident puisque Dijon était à égalité parfaite 23-23 à quatre minutes du terme de la rencontre. Grâce à une défense intraitable et une énorme combativité, les joueuses du CDB sont parvenues à marquer trois derniers buts sous la conduite de Donguet et Heim-Saeboe. La capitaine norvégienne inscrivant au passage le dernier but à 33 secondes de la sonnerie de fin.
Démarrage trombe
Pierre Terzi avait annoncé la veille de la rencontre : « Si nous voulons passer, il faudra que ce match reste défensif ». Les Dijonnaises ont appliqué scrupuleusement les consignes de leur entraîneur en mettant d'entrée la pression sur la formation allemande.
Gênées par l'agressivité défensive adverse, les coéquipières de Kotenko laissent échapper quelques ballons qu'exploitent aussitôt Jacquinot et Groposila (2-1, 3e). Les Dijonnaises se font toutefois surprendre sur une montée de balle de Melbeck et un penalty de Pawelska et Buxtehude prend une première fois l'avantage (2-3, 6e). Malgré une attaque placée de Riol, elles éprouvent quelques difficultés à trouver la faille dans la défense allemande. Donguet et Heim-Saeboe remettent toutefois Dijon dans le sens de la marche (5-4, 11e), mais les joueuses de Heike Axmann ne cèdent pas à la panique et parviennent à chaque fois à égaliser sur des tirs de Vogt et Kotenko avant de repasser en tête sur un contre de Henze consécutif à une balle perdue dijonnaise (6-7, 20e).
Les Bourguignonnes continuent de faire le forcing dans la défense du BSV à l'image de Turtoczki à l'aile droite et de Siv Heim-Saeboe. Le CDB s'offre enfin un premier break sur un tir plein d'audace de Thibert (10-8, 28e). Un avantage de courte durée puisque, sur l'action qui suit, Kotenko ne tremble pas pour tromper aux 6 mètres Emilie Gras (29e).
Les joueuses de Pierre Terzi trouvent la récompense de leurs efforts dès le début de la 2e période. Emmenée par Donguet et Heim-Saeboe et une Emilie Gras intenable dans les buts, le CDB fait exploser le verrou défensif adverse en infligeant un cinglant 4-0 (14-9, 34e). Heike Axmann n'a pas d'autre choix que de demander un temps mort. Kotenko et Kern se jettent à corps perdu dans une défense dijonnaise particulièrement compacte. L'abnégation et l'agressivité des joueuses côte-d'oriennes sont malheureusement sanctionnées par la paire arbitrale serbe qui offre en trois minutes trois penalties transformés par Kotenko (14-12, 37e). Le manque de réussite offensive des Bourguignonnes, et notamment Donguet, ajoutées aux nombreuses fautes, permettent à Buxtehude de revenir à la marque sur des contres de Neumann et Schultz (15-15, 42e). Tout est à refaire pour Dijon.
Mais Siv Heim-Saeboe et ses partenaires ne veulent pas abandonner et reprennent à nouveau ses distances sur deux tirs de leurs arrières Jacquinot et Donguet (18-16, 45e) et Janes donnent un avantage de trois buts sur un tir puissant aux 9 mètres (20-17, 48e).
Les Allemandes sont au bord de la rupture lorsque Grozav récupère un tir raté de Donguet et trompe Christiansen dans une ambiance de feu (22-18, 50e).
Les penalties et les contres de Pawelska, Harms et Melbeck viennent toutefois refroidir quelque peu le public (23-23, 56e). C'était sans compter sur ses formidables et tenaces Dijonnaises.
Georges SANTOS
L'autre demi-finale. - Le Bayer Leverkusen s'est qualifié pour la finale de la coupe Challenge en battant en demi-finale retour le ZRK Split 28-20 (à l'aller 38-20).

A noter une trentaine de supporters de foot les temeraires qui étaient dans les tribunes pour supporter les filles








--------------------------------------------------------------------------------
© Copyright Le Bien Public
--------------------------------------------------------------------------------

Voir le profil de l'utilisateur

Bartatac

avatar
Total Burgondes !!!
Total Burgondes !!!
La coupe à moitié pleine


Aurélie Thibert peut lever les bras, le CDB a réussi le premier round. Les Dijonnaises devront réalisé une performance du même acabit pour ramener la coupe d'Allemagne, dimanche prochain



Les Dijonnaises ont remporté sur le score de 28 à 27, hier après-midi à Dijon, le premier round de la finale de la Challenge Cup face à Leverkusen. Une avance bien mince qu'elles tenteront de conserver dans une semaine en Allemagne.


P ierre Terzi annonçait la veille de la finale « L'important, c'est de gagner ». Devant les 4000 spectateurs du palais des Sports, le CDB a suivi les consignes de son entraîneur en s'imposant, hier après-midi sur le score de 28-27 face aux Allemandes du Bayer Leverkusen.
Une victoire qui se révèle toutefois bien courte à une semaine de disputer le match retour dans la salle d'une formation allemande qui a justifié son statut d'équipe complète. Les Dijonnaises pourront avoir quelques regrets puisqu'elles ont compté jusqu'à cinq buts d'avance après une superbe prestation en première période.
Elles ont pourtant mal débuté cette rencontre. Leverkusen s'offre ainsi un premier break sur deux contres de Muller consécutif à une perte de balle de Donguet et un penalty raté de Groposila (2-4). Trois minutes suffisent à Dijon pour remette les pendules à l'heure, aidé en cela par les tirs de Donguet et les arrêts de Gras (4-4).
Face la détermination côte-d'orienne, les Allemandes mettent en avant le talent de Krause. La joueuse allemande est trop esseulée pour faire douter des joueuses dijonnaises accrocheuses à l'image de Grozav et Heim-Saeboe. Profitant des balles perdues allemandes, Dijon fait logiquement le break (7-5).
Le salut du Bayer vient encore une fois de l'intenable Krause. Mais elle ne fait que masquer les erreurs et la maladresse de ses coéquipières. Même la prise en stricte de Krause sur Donguet n'a pas d'effet. C'est Jacquinot et Thibert qui se chargent de porter l'avance du CDB à trois longueurs (10-7, 17e).
Renate Wolf, l'entraîneur du Bayer, n'a pas d'autre choix que de demander un temps mort pour calmer les esprits. La fébrilité est toujours au rendez-vous face à des Dijonnaises pleines de courage et d'abnégation. La supériorité numérique à 4 contre 6 du Bayer ne change rien à la situation. Les pertes de balles s'accumulent aussitôt exploitées par Heim-Saeboe et Grozav (13-10, 21e).
Un cinglant 6-0
Dijon continue de mettre de la pression sur ses adversaires qui trouvent tout de même des solutions par Neukamp (14-12, 28e). Les deux buts de l'ailière droite inquiètent à peine l'équipe bourguignonne. Janes, jusque-là bien maladroite, trouve enfin le chemin des filets et Thibert lui emboîte le pas sur un tir plein d'opportuniste, savamment applaudi par les 4000 spectateurs du palais (16-12, 30e).
Dijon montre d'ailleurs la même envie de réussir dès le début de la 2e période à l'image de Riol et Groposila (17-12, 31e et 19-14, 34e). Pour tromper l'hémorragie, Renate Wolf décide, dès lors, de modifier sa défense. De la classique 6-0 à plat, les Dijonnaises se voient proposer une défense étagée en 3-2-1. L'option tactique allemande se révèle payante. Passablement perturbées, les Dijonnaises en perdent leur sang-froid et surtout les ballons (7 en 8 minutes) et encaissent, au passage, un cinglant 6-0 (19-20, 42e).
Malgré les attaques de Jacquinot et Donguet, Dijon ne montre plus autant d'aisance pour tromper Woltering. Leverkusen continue, à l'inverse, de mettre la pression dans la défense bourguignonne, rassurée tout de même par les arrêts décisifs de Jeoffroy (24-24, 50e).
Le match monte d'un cran dans l'intensité, mais ni le CDB, ni Leverkusen ne parviennent à prendre l'ascendant. Aux tirs d'Uhlig et Krause, Heim-Saeboe et Groposila répondent sans coup férir (28-27, 58e). Le demi-centre roumaine rate même l'occasion de faire le break sur un nouveau penalty raté (59e). Avec un seul petit but d'avance, Dijon jouera la semaine prochaine en Allemagne sans filet.
Georges SANTOS

Voir le profil de l'utilisateur

3 finale le Ven 27 Mai - 17:00

karoll

avatar
Total Burgondes !!!
Total Burgondes !!!
là tu m en apprend une bonne!! de ma region eloignée je m en etait arreté aux demi finales!!
vive les dijonnaises!! on est avec vous

Voir le profil de l'utilisateur

Bartatac

avatar
Total Burgondes !!!
Total Burgondes !!!
en faite Dijon a perdu au match retour de 3 buts par 25 /22 donc elles ont perdu avec les honneurs en finale

Voir le profil de l'utilisateur

karoll

avatar
Total Burgondes !!!
Total Burgondes !!!
ben c est genial deuxieme!!!

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum