Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Accident de train à la gare de l'Est : 71 blessés.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Bartatac

avatar
Total Burgondes !!!
Total Burgondes !!!
Un accident de train, jeudi en début de matinée gare de l'Est à Paris, a fait 71 blessés dont 58 ont été évacués vers une dizaine d'hôpitaux, le convoi ayant heurté brutalement un butoir de bout de ligne.

Le train régional, en provenance de Château-Thierry (Aisne) a heurté un tampon à 8H28, mettant en évidence un problème de freinage - d'origine technique ou humaine, les enquêtes en cours devront le déterminer.

Les voyageurs ont été surpris par la secousse, alors que beaucoup s'étaient déjà levés pour descendre du train. Les blessés souffrent de divers traumatismes, cervicaux notamment.

Roger, 58 ans, parle du choc "brutal", ressenti alors qu'il somnolait à l'approche du train. "Une dame en face de moi est tombée et s'est blessée au genou", raconte-t-il. Une fois descendu il a témoigné qu'"en tête de train, il y avait des gens qui frappaient sur les vitres du conducteur et qui semblaient vouloir le lyncher".


- Jacques Demarthon"J'étais un peu surpris quand la SNCF a annoncé qu'il n'y avait pas de blessé", a-t-il confié. En fin de matinée, le conducteur était entendu par la police mais sans avoir été placé en garde à vue contrairement à ce qu'une source policière avait initialement déclaré.

Le bilan définitif des pompiers fait état de 71 personnes légèrement blessées, dont 58 ont été évacuées vers une dizaine d'hôpitaux.

Le médecin chef adjoint de la Brigade des sapeurs-pompiers de Paris Henri Lehot a précisé que l'évacuation n'avait pas été jugée nécessaire pour 13 personnes et que la plupart des personnes dirigées vers des hôpitaux "pourront sortir rapidement".

Les blessures des voyageurs incluent de petites fractures aux côtes, au genou, des nez cassés et des problèmes cervicaux.

Le périmètre de sécurité était encore en place vers 11H45 sur la voie 21, où l'accident s'est produit, ainsi que sur trois autres voies voisines.

La police scientifique et technique s'est rendue sur place pour examiner le bout de la voie heurtée, où l'on peut voir une poutre en bois brisée en plusieurs morceaux.

Deux enquêtes, l'une judiciaire, l'autre technique, ont été ouvertes pour déterminer les raisons de l'accident.


L'enquête judiciaire a été confiée à la 2e division de police judiciaire et à la brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRDP) de la PJ parisienne qui entendaient le conducteur en fin de matinée.

Dominique Perben, le ministre des transports, a demandé de son côté au Bureau d'enquête sur les accidents de transport terrestre (BEA-TT) "d'engager une enquête technique", deux experts s'étant rendus sur place "pour procéder aux premières constatations".

De son côté, la SNCF a fait savoir par la bouche de Thierry Migauw, directeur du transilien, réseau SNCF Ile-de-France, que "le conducteur du train n'avait pas signalé de problème technique avant" et que selon les premières constatations, le train avait heurté le bout de la voie 21 entre 5 et 7 km/h.

Lors d'un point de presse sur place, le responsable de la SNCF a expliqué que le freinage d'un train fonctionne grâce à un système de contrôle de la décélération au dessus de 10 km/h tandis qu'entre 0 et 10 km/h, le freinage est manuel et que "la précision de l'arrêt dépend du conducteur".

"L'enquête devra déterminer s'il y a eu un problème du système de freinage ou si c'est la commande du freinage par le mécanicien qui n'était pas adéquate", a-t-il précisé, expliquant que le conducteur était "entre les mains de la police".

Voir le profil de l'utilisateur

Bartatac

avatar
Total Burgondes !!!
Total Burgondes !!!
2 jours après le record, c'est l'accident à la SNCF , c'est bcp moins bon ....

Voir le profil de l'utilisateur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum