Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Fleurissement:Le Grand prix national à défendre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Bartatac

avatar
Total Burgondes !!!
Total Burgondes !!!
Aujourd'hui, c'est le jour J ! La ville de Dijon et ses 745 hectares d'espaces verts communaux sont prêts à recevoir la visite du jury du Concours national des villes et villages fleuris, dont l'inspection est renouvelée tous les trois ans.

Depuis 1992, la Ville de Dijon a le privilège de figurer parmi les villes françaises, au sommet de la hiérarchie du Concours des villes et villages fleuris (notre encadré). Le « Grand prix national du fleurissement », attribué à Dijon, distingue chaque année une ou plusieurs communes de France, parmi les localités classées « 4 Fleurs ». A chaque entrée de ville, habitants et touristes peuvent prendre connaissance, sur un panonceau, du nombre de fleurs détenu par la commune qu'ils visitent...
Pour la petite histoire, Christine Durnerin, adjointe délégué à la qualité de la ville, au cadre de vie, et à l'écologie urbaine, rapporte : « C'est la nouvelle équipe municipale, qui a commandé les panneaux pour les planter aux entrées de ville de Dijon en 2001, le précédent maire évoquant la crainte d'avoir à les faire enlever un jour...en cas de rétrogradation ! » En Côte-d'Or, seulement deux villes, Dijon et Beaune, détiennent le Grand prix national du fleurissement, véritable reconnaissance de la qualité du travail de la collectivité et de ses élus, et par extension de ses agents des services des espaces verts, parcs, voirie et propreté.
La grande inspection
« Toute l'année, nous déployons des efforts pour préserver notre titre de grand prix national du fleurissement », commente Michel Souman, directeur du service « espaces verts » de la Ville de Dijon. Des attentions ayant redoublé ces derniers temps, avec la perspective du passage, le 25 juillet, du jury national des villes et villages fleuris ; celui-ci n'intervenant qu'à rythme triennal...
« Pour les employés du service espaces verts, c'est l'événement de l'année ! », souligne Christine Durnerin. « Ils se sentent tous concernés, sachant que les agents chargés de la voirie sont aussi motivés. Car le jury ne prend pas que le fleurissement en compte ; mais plutôt celui-ci par rapport au cadre de vie, et au patrimoine bâti. Il considère également les aspects écologiques, la gestion de l'eau et des déchets ; il regarde s'il y a des tags...
De grandes thématiques
A Dijon, chaque saison voit la réalisation d'un programme de fleurissement. L'hiver ? « Nous accompagnons la décoration de Noël par un volet végétal. il s'agit aussi de repérer l'endroit de pleine terre où l'on plantera le sapin de Noël qui deviendra le sapin du quartier. Au final, nous espérons que chaque quartier aura le même sapin que celui de la place Darcy ! », commente l'adjointe, précisant par exemple que « l'emplacement du sapin de Noël du quartier Junot est prévu sur plans ».
Après le fleurissement de printemps et son événementiel jardin éphémère de la place Darcy (avec cette année des bottes géantes de jardinier), l'été a pris ses quartiers : les espaces verts se sont enrichis de 300 variétés différentes. « Le service fleurissement s'impose des thèmes », explique Michel Souman.
« Cette année, les grandes thématiques sont la gestion de l'eau ; nous avons travaillé pour présenter des massifs floraux avec le souci d'économiser l'eau ». Comment ? « Avec moins de plants au mètre carré ; en privilégiant les feuillages colorés (qui consomment moins d'eau que les plantes à fleurs) ; en installant des paillages en surface pour limiter l'évaporation. Nous avons également installé des arrosages automatiques au goutte à goutte, apportant le strict nécessaire aux plantes ».
Autre thème : celui du jardin maraîcher, avec quelques originalités : des plantes potagères, salades, rhubarbes, cardons, mêlées aux compositions habituelles...
Au total, 10 équipes de quartiers s'investissent dans le fleurissement de la Ville « de sorte que », souligne Christine Durnerin, « les efforts ne sont pas concentrés sur quelques sites extraordinaires, mais bien répartis sur l'ensemble de la ville ».
Anne-Françoise BAILLY

© Le Bien Public

Voir le profil de l'utilisateur

Bartatac

avatar
Total Burgondes !!!
Total Burgondes !!!
Il est vrai que certains endrois de Dijon sont vraiment bien fleuri, je me rappelle une année il y a avait le rond point Gaston Gerrard ou la dâte était faite en fleur et changeait tous les jours... assez sympa...Surtout les agents qui devaient y aller tôt le matin....

Voir le profil de l'utilisateur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum