Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

la caféine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 la caféine le Mer 12 Sep - 18:43

cel


Invité
UNE ÉTUDE UNIQUE AU MONDE MENÉE A DIJON sur les plus de 65 ans
Caféine : Effets bénéfiques sur la mémoire des femmes









La revue Neurology a récemment fait paraître les résultats d'une étude menée par l'INSERM (*). L'article scientifique met en exergue l'effet protecteur de la caféine sur la mémoire des femmes. Ces conclusions s'appuient sur l'observation entre 1999 et 2003 de 10 000 personnes dont près de 5 000 Dijonnais.

D epuis que les résultats de l'étude consacrés aux effets bénéfiques de la caféine, sur la mémoire des femmes de plus de 65 ans, ont été publiés, les équipes scientifiques sont sollicitées en permanence par les médias français et internationaux. Ainsi, le New York Times envisage de faire une page entière sur le sujet et les organes de presse colombiens - café oblige - sont tout aussi avides d'approfondir l'information récemment divulguée. Quant au service de neurologie du CHU à Dijon, il a été contacté par des radios et aussi des chaînes de télévision, entre autres, France 2, pour divers reportages. De quoi réjouir, le Pr Maurice Giroud, chef du service de neurologie et président du comité de coordination du centre 3C. 3C, pour « étude des 3 cités » en référence à une enquête d'ampleur sans précédent, débutée en 1999 et impliquant 10 000 volontaires répartis sur Bordeaux, Montpellier et Dijon.
La cohorte à Dijon la plus nombreuse
D'où la pertinence des résultats récemment rendus public puisqu'ainsi que le précisent conjointement le Pr Giroud et le Dr Olivier Rouaud, neurologue et coordonnateur du Centre Mémoire Ressource et Recherche (CMRR), « l'enquête revêt une importance de premier plan en raison de la collecte inédite d'une multitude de données sur un nombre significatif de personnes ». Les trois cohortes dont celle de Dijon qui est numériquement la plus élevée avec 4 931 hommes et femmes, âgées de plus de 65 ans, offrent l'opportunité de recenser une foule de paramètres à la fois médicaux, nutritionnels, éducationnels et sociologiques.
« Nous observons en détail le processus de vieillissement », explique le Dr Olivier Rouaud qui a participé à la rédaction de l'article scientifique mettant en lumière l'impact de la caféine. Publication qui a eu un grand retentissement à l'international. A l'origine, il s'agissait de mesurer les différents marqueurs liés au vieillissement et les incidences sur des anomalies vasculaires, cardiovasculaires ou cérébrales en liaison avec certaines affections comme les accidents vasculaires cérébraux (AVC) ou la maladie d'Alzheimer. « Nous nous plaçons également dans une optique de prévention au travers de l'analyse des habitudes de vie des 5 000 Dijonnais suivis depuis 1999. D'ailleurs, les vertus neuroprotectrices de la caféine chez l'animal avaient déjà été constatées. Chez l'être humain et plus spécifiquement la femme, ces propriétés se sont révélées tout aussi positives en termes de ralentissement du déclin cognitif (langage, mémoire.).
Effet amplifié avec l'âge
A tel point que comme l'indique le Dr Olivier Rouaud, l'impact positif s'amplifierait avec l'âge. Concrètement, la publication révèle qu'au-delà de trois tasses de café ou de six tasses de thé par jour, les femmes sont plus protégées. Ces résultats sont le fruit d'observations conduites de 1999 à 2003. « Il va s'agir de les confirmer mais aussi d'aller plus loin dans l'analyse grâce à la centaine de variables collectées depuis. Pour le monde scientifique, s'ouvrent des perspectives de recherches très larges dans les domaines moléculaire et génétique », poursuit le spécialiste. Les champs d'investigation vont être de même plus étendus.
A ce titre, l'attention se porte également sur d'éventuelles répercussions concernant la consommation de poisson ou de vin (à des doses modérées). Pour les deux neurologues, l'étude des 3C constitue un outil extrêmement pertinent à un niveau international car il n'existe pas d'équivalent à l'heure actuelle de cette envergure, sur une durée aussi longue et avec cette diversité d'informations ; le suivi étant programmé jusqu'à 2009 voire 2011.
En outre, en la replaçant dans le cadre du plan national pour la recherche et l'accueil des malades d'Alzheimer récemment lancé, cette observation prend une dimension supplémentaire pour ce qui est de l'optimisation de la prévention. En effet, selon le Dr Rouaud, la pathologie a la particularité d'être asymptomatique durant les vingt premières années de son évolution. « S'il était possible de différer de seulement cinq ans son apparition, cela réduirait de moitié, le nombre de malades ».
Eve FARAH

et bien, avec tout ce que je bois comme café en ce moment, je vais avoir une mémoire d'éléphant jusqu'à 100 ans!!!



© le bien public

2 Re: la caféine le Mer 12 Sep - 19:12

cocoj2

avatar
Amoureux Bourguignons
Amoureux Bourguignons
Merci Céline je savais que c'était bon mais plus pour quoi (eh oui Alzheimer me guette à mon jeune âge! triste11 )
Va falloir que j'arrête la Ricoré alors? pensif

Voir le profil de l'utilisateur http://www.myhomeindijon.fr

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum