Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Investiture d'Obama

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Investiture d'Obama le Lun 19 Jan - 12:55

yaya

avatar
Total Burgondes !!!
Total Burgondes !!!
Washington en effervescence










Bravant le froid et la grisaille, des centaines de milliers de
personnes ont rejoint Washington pour acclamer Barack Obama, avec
autant de ferveur que Bono, Bruce Springsteen ou Beyoncé, qui célèbrent
le premier président noir des Etats-Unis au pied du monument érigé à
Abraham Lincoln.
Habituellement
le dimanche, le centre de Washington, ses bureaux et ses bâtiments
administratifs, est plutôt calme. Mais à deux jours de l'investiture de
Barack Obama, la ville s'est métamorphosée et ses rues ont été envahies
par les Américains et les touristes étrangers venus participer aux
festivités.
« Cette année c'est spécial »
Le Lincoln Memorial, où
Barack Obama a pris la parole avant le concert qui devait réunir une
pléiade de stars, dans l'après-midi, est littéralement pris d'assaut
par des milliers de personnes.
Un policier de la ville, pourtant
habitué aux investitures présidentielles, n'en revient pas. « On fait
ça tous les quatre ans, mais cette année, c'est spécial », dit-il,
posté non loin de la Maison-Blanche. « Il y a beaucoup plus de gens, de
voitures, observe-t-il. C'est la première fois qu'il y a un président
afro-américain et on dirait que la ville est davantage en effervescence
que les autres fois ».
Une affluence qui fait les affaires des
innombrables marchands à la sauvette qui ont fleuri à chaque coin de
rue de la capitale, proposant la panoplie complète de l'admirateur
d'Obama : badges, posters, casquettes, bonnets, écharpes… « Cinq
dollars, le tee-shirt, cinq dollars ! », harangue justement une
vendeuse installée en face de la Maison-Blanche. Les tee-shirts, à
l'effigie du président élu et barrés de la mention « un moment
historique », s'arrachent.
Jin Wook, un touriste sud-coréen, arbore
fièrement le sien. « C'est mon premier voyage ici et je suis ravi. Je
ne suis pas Américain mais je pense que c'est un moment historique ».
Historique. C'est le mot qui revient dans toutes les bouches et la
raison qui pourrait expliquer le sentiment de joie qu'on peut lire sur
les visages, entendre dans les rires et les conversations de tous. «
Même si ça fait « cliché », je veux être témoin de l'Histoire. C'est un
tournant pour ce pays et je veux en faire partie. Ça va être
fantastique ! », lance-t-il.
George Reinalds a lui fait le chemin
depuis Detroit (Michigan, nord). « Je pourrai dire à mes enfants que
j'étais là », dit-il. Obama « va redonner au pays le rang qu'il avait
auparavant. Il est suffisamment solide pour gérer la situation, il va
prendre des décisions difficiles. Parce qu'il est comme nous, il n'est
pas riche, et il ne fait pas ce travail pour l'argent ».
Devant les
grilles de la Maison-Blanche, une pancarte brandie par un couple
d'Américains rencontre un franc succès : « Bush est dehors. Mission
accomplie », en référence à la bannière du président sorti déployée en
Irak.
Autour de la résidence présidentielle, les préparatifs se poursuivent en vue de l'investiture, demain.

© Le Bien Public

Voir le profil de l'utilisateur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum