Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

vendredi 3 mars Dijon Grenoble

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1vendredi 3 mars  Dijon Grenoble Empty vendredi 3 mars Dijon Grenoble le Mar 28 Fév - 15:44

bourgogneforum

bourgogneforum
Rang: Administrateur
Rang: Administrateur
Prochaion match de Dijon vendredi 3 mars, Dijon recoit Grenoble pour se rapprocher encore plus de la montée ou tout du moins du haut du podium en cas de victoire...

Voir le profil de l'utilisateur http://www.bourgogneforum.com

2vendredi 3 mars  Dijon Grenoble Empty Re: vendredi 3 mars Dijon Grenoble le Jeu 2 Mar - 10:17

Bartatac

Bartatac
Total Burgondes !!!
Total Burgondes !!!
LIGUE 2 - GRENOBLE SE DÉPLACE A DIJON DEMAIN
Grenoble, la déferlante nippone




Racheté par des investisseurs japonais il y a un an et demi, Grenoble a aussi pris l'accent sur le terrain avec Masashi Oguro, et l'impressionnante caravane de journalistes qui suit ses performances.


S i pour certains ce transfert est passé un peu inaperçu, à Grenoble l'arrivée de Masashi Oguro il y a un mois et demi a généré une incroyable effervescence. Champion du Japon avec le Gamba Osaka en décembre (16 buts en 31 matches), déjà auteur de cinq buts en quinze sélections avec le Japon (deux lors de la dernière coupe des Confédérations), le nouvel attaquant grenoblois est une star dans son pays. Marié à une actrice pour des séries TV, miss et mannequin, Oguro possède une statue à son effigie à Osaka, près du stade Expo 70 - en souvenir de l'exposition universelle de 1970 à Osaka. Détail savoureux, une réplique de son chihuahua Lauw trône à ses pieds.
« Notre Thierry Henry »
Dans un pays où il existe pas moins de quatre quotidiens sportifs nationaux, le départ pour l'Europe d'un des fleurons du foot nippon a enflammé les médias, qui ont dépêché parfois jusqu'à 25 journalistes pour suivre ses premiers pas avec Grenoble : « Masashi est vraiment une star au Japon, et plus encore au Gamba », explique Masaharu Nishio, reporter du Nikkan Sport, basé à Osaka. Là même où l'international s'était fendu d'adieux très émouvants à Noël, devant de très nombreux supporters au bord des larmes. « C'est notre Thierry Henry » enchaîne le reporter pour justifier cette présence massive de médias japonais, ultra-puissants sur leur sol. La chaîne TBS (Tokyo Broadcasting System) possède d'ailleurs les droits d'exclusivité avec le joueur et a paraphé un contrat avec la Ligue Nationale de Football pour avoir l'autorisation de filmer les prestations officielles de Masashi !
Autre détail révélateur, la conférence de presse de son arrivée s'est faite en deux temps, avec une pause à 15h30 : « On fait une pause d'un quart d'heure, le temps que les médias japonais envoient leurs articles avant le bouclage. Chez eux, il est 23h30 » annonce la traductrice.
Le souvenir de France-Japon 2001
Au Japon, ses faits et gestes sont relatés au quotidien. Et à seulement 25 ans, Masashi Oguro a déjà son surnom, Oguri. « Il y a quinze ans, un cheval nommé Oguri avait tout gagné au Japon et il était d'Osaka » raconte Takahiro Nogucci (Nikkan Sports). « Depuis que Masashi marque but sur but, on le surnomme ainsi ».
Star au Japon, pourquoi dès lors avoir choisi la France et Grenoble ? « Que le club ait un lien particulier avec le Japon peut faciliter mon intégration » analyse Oguro. « Mais ça ne change rien au fond de ma démarche : depuis le printemps dernier, je songeais à rejoindre l'Europe. Et je suis ravi de l'impatience et de ces sollicitations : elles prouvent que j'ai fait le bon choix ».
Un souvenir a pourtant attiré le joueur vers le championnat français. « J'ai toujours en mémoire un match au Stade de France, avant la Coupe du monde 2002, entre la France et le Japon. J'étais sur le banc. Les Français avaient gagné 5-0 et j'avais été impressionné par leurs qualités physiques. C'est dans ce domaine-là que je dois progresser et j'ai vu que le physique était aussi très important pour jouer en Ligue 2. C'est très bien dans l'optique de la Coupe du monde en Allemagne. » Où il sera donc l'unique représentant grenoblois.
Anthony PROST avec Le Dauphiné Libéré





Grenoble en bref

Classement : 11e avec 35 points (9 victoires, 8 nuls, 10 défaites) ; 26 buts marqués (10e attaque), 30 buts encaissés (13e défense).
A l'extérieur : 3 victoires, 3 nuls, 7 défaites (11 buts marqués, 19 buts encaissés).
Buteurs : Akrour (9), Kermorgant (6), Matheus (3), Belghazouani (1), Connen (1), François (1), Gimbert (1), Kamissoko (1), Koutouan (1), T. N'Diaye (1), Oguro (1).
Mouvements. - Absences : Koutouan (parti à Dubaï), Neva (blessé). Incertain : Kacemi.
Le groupe : Bahiya, Grau ; Stinat, Matheus, Pelé, N'Ganga, Kacemi ou Menassel ; Kamissoko, François, Caillas, Connen, Coulibaly ; Belghazouani, Akrour, Kermorgant, Oguro, N'Diaye.





--------------------------------------------------------------------------------

Voir le profil de l'utilisateur

3vendredi 3 mars  Dijon Grenoble Empty Re: vendredi 3 mars Dijon Grenoble le Ven 3 Mar - 14:08

Bartatac

Bartatac
Total Burgondes !!!
Total Burgondes !!!
n'oubliez pas le match se soir, une permanence sera tenue pour ceux qui voudront monter faire le deplacement à Nantes. 35€ (sans le billet au stade) , en bus

Sinon, Eurosport va peut etre diffusé le match ce qui serait une bonne nouvelle.

Voir le profil de l'utilisateur

4vendredi 3 mars  Dijon Grenoble Empty Re: vendredi 3 mars Dijon Grenoble le Ven 3 Mar - 23:27

Bartatac

Bartatac
Total Burgondes !!!
Total Burgondes !!!
mi temps 0 a 0 bcp de vent et de pluie rende le match tres mediocre

Voir le profil de l'utilisateur

Bartatac

Bartatac
Total Burgondes !!!
Total Burgondes !!!
80 min de jeux tjrs 0 à 0

Voir le profil de l'utilisateur

Bartatac

Bartatac
Total Burgondes !!!
Total Burgondes !!!
piteux match nul de dijon et grenoble 0 à 0 on ne se rapproche pas de la tete c'est bete

Voir le profil de l'utilisateur

Bartatac

Bartatac
Total Burgondes !!!
Total Burgondes !!!
Dijon rest e5eme rien 'est perdu pour la montée

Voir le profil de l'utilisateur

Invité


Invité
0-0, 1 poteau pour Grenoble en première mi-temps et une claquette superbe de Mouko, mais aussi 1 tir croisé de Masson qui frole le but et malgré des conditions difficiles le DFCO qui montre du jeu. En seconde période, 2 poteaux Dijonnais le premier pour Fred Laurent, le second pour Stéphane Mangione, ajouté à cela des belles frappes de Livramento et Esteves qui méritaient mieux, le résultat est moyen mais la manière reste positive.

Contenu sponsorisé


Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum