Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Les soins de santé de 1ère ligne sont trop souvent ignorés.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

yaya

avatar
Total Burgondes !!!
Total Burgondes !!!
Les soins de santé de première ligne sont trop souvent ignorés, non seulement en Belgique mais aussi dans d'autres pays, selon une enquête d'Epco Hasker qui est rattaché à l'Institut de médecine tropicale à Anvers.

Hasker a enquêté sur la manière dont trois pays mènent leur lutte contre les maladies avec un petit budget consacré à la santé publique.

Il a examiné la lutte contre trois "maladies de pauvres": la tuberculose en Ouzbekistan, la leishmaniose en Inde et la maladie du sommeil au Congo. Trois maladies infectieuses dont la période d'incubation peut être longue et qui sont très contagieuses.

A chaque fois, il a constaté que le personnel soignant qui travaille en première ligne était sous utilisé. En Ouzbekistan, l'ancien système soviétique, toujours en vigueur, oblige les malades à se soigner "en deuxième ligne" et à se faire hospitaliser. Les malades ne disposant pas des moyens suffisants quittent la clinique trop tôt.

La lutte contre la leishmaniose en Inde est aussi insuffisamment confiée aux réseaux existants de travailleurs de la santé dans les villages. Avec, pour conséquence, que les patients sont souvent soignés très tard.

Au Congo, le nombre de nouveaux cas de maladie du sommeil diminue. Maintenir une grande structure de soin est donc moins rentable et il faut chercher comment cette tâche peut être assumée par les centres de santé généraux. Dans ce cas-ci aussi, Hasker estime les soins en première ligne doivent être davantage impliqués dans la lutte contre cette maladie.

© 7sur7

Voir le profil de l'utilisateur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum