Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Le 26 avril 1986, la centrale de Tchernobyl explose

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Bartatac

avatar
Total Burgondes !!!
Total Burgondes !!!
Le 26 avril 1986, à 1 h 23, le réacteur numéro 4 de la centrale soviétique de Tchernobyl, au nord de l’Ukraine, explose au cours d’un test de sécurité, provoquant la plus grande catastrophe du nucléaire civil à ce jour. La direction de la centrale avait décidé de profiter de l’arrêt planifié du réacteur pour faire un test de sécurité. Le test commence à 1 h 23 m 04. Un peu avant la fin de cette minute fatale, une montée incontrôlable de la puissance se produit, déclenchant deux explosions, suivies d’incendies. Les enquêtes vont par la suite révéler des erreurs de manipulation et dans la conception de ce réacteur soviétique, de type RBMK.

« 1 h 24: coups forts. Les tiges du système de gestion et de protection se sont arrêtées », écrit un ingénieur chargé du réacteur dans son journal de bord. Le cœur du réacteur a été détruit et un nuage hautement radioactif s’élève dans le ciel. Une partie retombe autour de la centrale, mais le vent emporte des éléments radioactifs sur d’autres régions d’Ukraine, sur le Bélarus, la Russie, et jusqu’à l’Europe occidentale. Dans la centrale, un employé a été tué sur le coup. Son corps n’a jamais été retrouvé. Un autre décède quelques heures plus tard à l’hôpital. Les premiers pompiers arrivés sur le site pour empêcher l’incendie de se propager au réacteur attenant, le numéro 3, sont soumis à une irradiation énorme. Vingt-huit autres personnes meurent dans les semaines qui suivent, victimes d’une trop forte irradiation.

Face à la catastrophe, les autorités soviétiques gardent le silence, quitte à mettre en danger la population. L’évacuation de Pripiat, ville de 48 000 habitants – dont le personnel de la centrale – située à trois kilomètres de Tchernobyl, n’a lieu que le 27 avril en début d’après-midi, un jour et demi après l’explosion.

L’ampleur de la catastrophe n’est alors connue que dans les milieux proches des dirigeants soviétiques. Les Soviétiques doivent attendre la première semaine de mai pour recevoir quelques conseils de protection de la part des autorités. Le chef de l’Etat, Mikhaïl Gorbatchev, reste silencieux et n’intervient publiquement que le 14 mai. Près de trois semaines après la catastrophe, les autorités se décident enfin à envoyer la plupart des écoliers de Kiev dans des camps de repos et autorisent les mères de familles à prendre des congés.

Voir le profil de l'utilisateur

Hatshepsout

avatar
fin connaisseur Bourguignons
fin connaisseur Bourguignons
Grosse catastrophe dont l'impact se fait encore sentir aujourd'hui... Le truc "marrant" dans l'histoire, c'est que le chef d'essai - équivalent du chef d'exploitation chez nous - qui a obligé ses opérateurs à inhiber les alarmes, a fini au goulag et n'est même pas mort des suites de Tchernobyl mais d'une crise cardiaque (en 98 je crois).
Lors d'une interview, il n'a montré aucun remords et a dit avoir fait son travail. Et qu'il ne comprenait pas ce qu'on lui reprochait.
Ce qui montre bien un contexte politique particulier à part... On ne disait pas non au Politburo.

Voir le profil de l'utilisateur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum