Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Hollande veut relancer l’immobilier

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Hollande veut relancer l’immobilier le Lun 17 Juin - 10:33

Bartatac

avatar
Total Burgondes !!!
Total Burgondes !!!
Le président a annoncé une baisse de la taxation des ventes de logements, pour « faire baisser les prix ». Et maintenu son objectif d’inverser la courbe du chômage à la fin de l’année, sans mesure nouvelle.
« Il faut écarter l’extrême-droite », a commenté hier soir sur M6 François Hollande, à propos de l’élection de Villeneuve-sur-Lot, soutenant implicitement la tactique de « Front républicain ». Mais au-delà, a-t-il ajouté, il faut lutter contre le chômage, et être exemplaire. « Ma mission, c’est de faire avancer la France, autant que c’est possible », avait-il déclaré en ouverture de l’émission. Possible, a-t-il expliqué, cela veut dire « compris par les Français », et sans « demander des efforts pour des efforts ».
Soucieux de convaincre, malgré d’étonnants problèmes d’élocution et des échanges souvent hachés par le journaliste Thomas Sotto, le président s’était réservé une annonce : un abattement exceptionnel sur les plus-values immobilières en 2014. Et ces plus-values ne seront plus taxées si le bien est vendu après vingt-deux ans, et plus trente ans comme aujourd’hui. Cette mesure, qui pourrait entrer en vigueur dès septembre, n’est « pas un cadeau », insiste le président, mais un moyen de faire baisser les prix. Il n’a en revanche rien dévoilé sur la réforme des retraites. Tout juste a-t-il plaidé à nouveau son refus de repousser l’âge légal, qui pénaliserait les personnes ayant travaillé tôt. « Tout le monde fera des efforts, les mêmes efforts », a-t-il martelé à propos des fonctionnaires, rappelant qu’une réforme des régimes spéciaux était déjà en cours.
L’objectif d’inverser la courbe du chômage cette année a été réaffirmé, sans mesure nouvelle. Mais il a souhaité que les partenaires sociaux et collectivités locales participant jeudi et vendredi à la conférence sociale, s’engagent ensemble à offrir une solution à 100 000 jeunes. Il a cependant exclu toute politique de relance au niveau français : c’est en Europe que pourront être trouvées les marges de manœuvre. Il a au contraire vanté la baisse « historique » des dépenses de l’Etat, et annoncé 14 milliards d’euros d’économie dans le prochain budget. Mais pas question de diminuer les effectifs de fonctionnaires dans la police ou les hôpitaux : ces domaines sont « sanctuarisés », martèle le président.

© LE BP

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum