Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Egypte: Morsi détenu par l'armée...

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Bartatac

avatar
Total Burgondes !!!
Total Burgondes !!!
Deux ans et demi après la chute d'Hosni Moubarak, chassé par une révolte populaire, l'armée a renversé mercredi l'islamiste Mohamed Morsi, premier président démocratiquement élu d'Egypte.

L'Egypte a entamé sa deuxième révolution Egypte : Morsi, de l'espoir au rejet EN IMAGES. Egypte : la place Tahrir en liesse Crise en Egypte : le général Abdel Fattah al-Sissi s'impose Près d'une centaine d'agressions sexuelles place Tahrir en quelques jours Il a été transféré ce jeudi à l'aube au ministère de la Défense tandis que son équipe est détenue dans un bâtiment militaire, quelques heures avant la prestation de serment de son remplaçant par intérim, le président du Conseil constitutionnel Adly Mansour, qui ouvrira la voie à une délicate transition. Un proche de Morsi a affirmé que ce dernier appelait «les Egyptiens à résister pacifiquement à ce coup d'Etat, comme il le fera lui-même».

La détention du premier président démocratiquement élu d'Egypte et de sa garde rapprochée est la dernière étape d'une série de mesures des forces de sécurité qui ont resserré leur étau sur les Frères musulmans, dont Morsi est issu, en lançant 300 mandats d'arrêt contre ses membres, dont des hauts dirigeants. L'armée, qui a suspendu la Constitution, suscite l'inquiétude à l'étranger, le président américain Barack Obama appelant à réviser l'importante aide militaire à l'Egypte, et l'Union européenne réclamant une nouvelle présidentielle rapidement.

Suivez en direct l'évolution de la situation en Egypte

8h30. «Parler d'un coup d'état est une folie », juge au contraire Khaled al-Khamissi. L'écrivain et intellectuel égyptien assure sur Europe 1 que la situation n'a «rien à voir avec un coup d'état. C'est une révolution claire et nette.» Il est persuadé qu'«on aura pas de guerre civile. On va vivre, avec beaucoup de pleurs, quelques violences dans les prochains jours. » Il fustige «les Frères Musulmans qui, pendant un an, ont tenté de détruire les institutions. Les Egyptiens ont dit non. » Il espère que le soulèvement de son peuple « sera un message clair et net pour tout le monde arabe : l'Islam politique ne fait que le désastre.»

8h15. Guaino : «C'est un coup d'Etat.» Invité de France Info, le député des Yvelines, ancien conseiller de Nicolas Sarkozy, estime que le renversement du président Morsi par l'armée est «un coup d'état : le peuple a adopté une Constitution et ensuite élu un président.» Selon lui, la situation explosive en Egypte met en avant les «bilans très ambigus des Printemps arabes : rien n'est aussi simple que certains l'avaient pensé en Egypte, en Tunisie, en Libye. Il ne suffit pas de sauter sur sa chaise en criant démocratie!, démocratie!, pour que les choses se passent bien.» Et maintenant? «L'avenir, c'est le peuple égyptien qui va en décider. Il faudra une nouvelle consultation, de nouvelles élections. On ne peut pas faire le travail à sa place, lui imposer une voie.»

7h31. Obama dans la salle de crise. Sur son compte Flickr, la Maison Blanche a publié une photo officielle de Barack Obama dans la «Situation Room» de la présidence américaine. Il est entouré des membres du Conseil de sécurité nationale pour évoquer la situation en Egypte.



7h25. VIDEO LE PARISIEN. Le Caire fête la chute du président Mordi. Envoyé spécial au Caire, notre reporter Philippe de Poulpiquet a filmé les scènes de liesse de la population égyptienne après la chute du président Morsi.



7h05. Au moins 10 morts. Sept partisans de Morsi ont péri avec les forces de l'ordre à Marsa Matrouh et Alexandrie, sur la côte méditerranéenne. Trois opposants au président déchu ont par ailleurs été tués lors d'affrontements contre des pro-Morsi à al-Minya (centre).

7 heures. Morsi «détenu de façon préventive». Un haut responsable militaire confirme à l'AFP que l'armée égyptienne détient le président déchu, comme l'avait annoncé plus tôt un responsable des Frères musulmans. Sous couvert de l'anonymat, il laisse suggérer que l'ex-chef d'Etat pourrait être poursuivi.

4 heures. Morsi emmené au ministère de la Défense. Le président égyptien déchu a été transféré seul au ministère de la Défense, annonce un haut responsable des Frères musulmans dont Morsi est issu à l'AFP. Il «a été séparé de son équipe», déclare Gehad al-Haddad, responsable au sein de la confrérie. Il avait auparavant indiqué que l'ex-chef d'Etat «et toute l'équipe présidentielle (étaient) en résidence surveillée au club de la Garde républicaine de la présidence».

3h40. Ban Ki-moon inquiet. Le secrétaire général de l'ONU estime «préoccupante» l'intervention de l'armée pour renverser le président égyptien, tout en jugeant les revendications des manifestants «légitimes». Il «sera donc essentiel de renforcer rapidement l'ordre civil en accord avec les principes de la démocratie», souligne Ban Ki-moon. Il «réitère ses appels au calme, à la non violence, au dialogue et à la retenue».

2 heures. Mandat d'arrêt contre 300 Frères musulmans. La police égyptienne a ordonné l'arrestation de 300 membres des Frères musulmans, le mouvement de Mohamed Morsi, annonce le journal gouvernemental Al-Ahram dans son édition de jeudi. Plus tôt, des sources au sein des services de sécurité avaient annoncé l'arrestation de Saad al-Katatni, chef du parti de la liberté et de la justice (PLJ), vitrine politique de la confrérie, et Rached Bayoum, adjoint du Guide suprême de la confrérie.

Selon journal d'Etat, la sécurité ordonne arrestation de 300 Frères musulmans. #Egypte #Caire
— Ava Djamshidi (@AvaDjamshidi) July 3, 2013






1h5. L'Union européenne appelle toutes les parties en Egypte à «retourner rapidement au processus démocratique», notamment par la tenue de nouvelles élections présidentielles. La chef de la diplomatie de l'UE, Catherine Ashton, a indiqué dans un communiqué «espérer que la nouvelle administration cherchera à rassembler», et a réitéré «l'importance d'un respect total des droits fondamentaux».

0h56. Barack Obama se dit «profondément inquiet» après la destitution de Morsi. Le président des Etats-Unis appelle à réviser l'aide militaire américaine à l'Egypte et demande l'élection rapide d'un nouveau gouvernement civil.

0h51. Cinq partisans de Morsi tués dans des affrontements avec militaires et policiers. Quatre personnes ont été tuées et dix autres blessées lors de l'attaque à Marsa Matrouh par un groupe de partisans armés de Morsi contre le siège des services de sécurité de cette ville sur la côte méditerranéenne, proche de la frontière libyenne. Un cinquième partisan du président déchu a péri dans des affrontements similaires à Alexandrie, la deuxième ville du pays.

0h30. Washington évacue son ambassade au Caire. Le département d'Etat a ordonné mercredi l'évacuation de la majorité du personnel de l'ambassade américaine au Caire. Il consieille à tous les «Américains de reporter leur voyage en Egypte» et à ceux vivant dans le pays de le quitter.

© Le Parisien

Voir le profil de l'utilisateur

karoll

avatar
Total Burgondes !!!
Total Burgondes !!!
Et bien un second printemps arabe en vue... il ne fait pas bon etre un extrémiste de nos jours... à quand la meme chose en Syrie?

Voir le profil de l'utilisateur

Bartatac

avatar
Total Burgondes !!!
Total Burgondes !!!
Et à quand la même révolution en France ou en Europe pour commencer à faire peur à nos dirigeants ?

Voir le profil de l'utilisateur

karoll

avatar
Total Burgondes !!!
Total Burgondes !!!
faut pas exagérer... nous n avons pas d extrémistes à la tête de nos pays occidentaux!! tout au plus desgens sans envergure, enfin en france, mais il a été élu legalement... on va prendre notre mal en patience et à la rentrée y aura des manifs pour les retraites...comme d hab quoi...

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum