Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Super région : Bourgogne-Franche Comté

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Bartatac

avatar
Total Burgondes !!!
Total Burgondes !!!
Selon François Patriat, président du conseil régional, tout pousse à marier rapidement Bourgogne et Franche Comté. Mais, pour d’autres, cette fusion est loin d’être une telle évidence.


Si on écoute François Patriat, la fusion, c’est comme si c’était fait. Le président du conseil régional de Bourgogne imagine déjà ne faire plus qu’un avec les voisins francs-comtois et réaliser au passage de conséquentes économies.

Le socialiste imagine ainsi un futur aéroport Bourgogne Franche-Comté à Dole, mais aussi un véhicule du futur conçu avec les savoir-faire comtois et les infrastructures de Magny-Cours.

D’autres ne sont pas aussi enthousiastes. En Saône-et-Loire, plusieurs élus préféreraient, par exemple, jouer la carte de Rhône-Alpes. Au conseil régional, l’opposition de droite refuse le mariage forcé et réclame un référendum, reprenant au passage les propos du président du conseil général de la Côte-d’Or, François Sauvadet, qui ne cache pas ses ambitions pour les futures élections régionales.
Un ancien président plus que sceptique

Dans la majorité régionale même, ce n’est pas l’unanimité, les élus communistes soulignant lors de la session du 12 mai, que « rien, absolument rien, ne vient à l’appui des économies qui pourraient être réalisées par ces fusions/disparitions ».

Autre question : celle du découpage final. Le géographe Robert Chapuis note que la Nièvre « n’a jamais été bourguignonne » et qu’elle n’aurait donc pas grand-chose à faire dans la fusion proposée.

Alors un rapprochement Bourgogne Franche-Comté est-il vraiment si naturel ? « Oui, je le pense », indique Bernard Lecomte auteur de La Bourgogne pour les Nuls. « Quand on regarde l’Histoire, on voit bien que ces territoires ont vécu beaucoup de choses ensemble. Ils étaient alliés à Alésia, se sont retrouvés au moment de Charlemagne, puis des Ducs… » Pour l’écrivain, les deux régions partagent aussi une identité commune : « Ces territoires ont, peut-être, plus que d’autres, le sens du patrimoine et d’une terre accueillante, celle du vin, de la pierre, du bois. » Pour lui, même Mâcon, Nevers ou Sens vivraient bien la fusion : « Elles resteront des frontières, comme elles le sont déjà aujourd’hui. »

Jean-François Bazin est, lui, bien moins convaincu par l’opportunité de la fusion défendue par François Patriat. L’ancien président RPR du conseil régional vient de détailler dans une longue tribune tout ce qui, selon lui, s’oppose à l’intérêt de ce rapprochement. Il écrit notamment que « six départements sur huit n’ont jamais exprimé le moindre désir de fusion » et que la réforme « n’intéresse nullement les deux tiers de la Saône-et-Loire ». Pire, selon lui, la promesse financière ne pourra être tenue : « En quoi réaliserait-on des économies ? Supprimerait-on un lycée ? Une rame de TER ? Une aide sociale ? »

Lui évalue même de 60 à 80 millions le coût annuel de la fusion. Quant aux économies : « Peut-être 10 à 15 millions d’euros. » Jean-François Bazin craint aussi la faiblesse du futur couple : « Le land de Rhénanie-Palatinat et la Bourgogne Franche-Comté sont comparables. Mais ce land a des compétences 30 à 40 fois supérieures à celles de nos deux régions. » En Franche-Comté, des militants anti- « annexion », estiment de la même façon que « deux pauvres ne font pas un riche ».
« Mariage de raison »

Bernard Lecomte croit pourtant que la fusion légitimera le couple : « Bien sûr qu’il reste des rivalités, mais, face au reste du monde, face aux länder allemands ou aux régions espagnoles, Bourgogne et Franche-Comté seront copains comme cochons. » Robert Chapuis va aussi dans ce sens : « Ce serait un mariage de raison plus que d’amour. » L’universitaire prévient néanmoins : « Pour être bien accepté, tout devra se faire avec beaucoup de pédagogie. Il ne faudra pas donner aux Comtois le sentiment d’être annexés. Installer la capitale régionale à Dole plutôt qu’à Dijon serait, je crois, un bon symbole. »

Bernard Lecomte met, lui, deux conditions à la réussite de cette fusion. « Il ne faut pas faire de référendum. Pour un tas de raisons, les gens répondront toujours non. » Deuxième condition : « Ça ne marchera pas si on programme au même moment la suppression des Départements. Les administrations n’aiment pas le désordre. »

François Patriat, lui, souhaite un mariage avant 2017. Les bans sont déjà publiés, mais il risque d’y avoir quelques voix qui préféreront se faire entendre pour s’opposer à cette union plutôt que de se taire à jamais.

Le BP

Voir le profil de l'utilisateur

Bartatac

avatar
Total Burgondes !!!
Total Burgondes !!!
BOURGOGNE

Population : 1 642 000 ha. + 0,2 % par an depuis 2006. Départements : Côte-d’Or, Nièvre, Saône-et-Loire, Yonne.

Capitale : Dijon, 151 000 habitants.

PIB Régional : 43,1 millions d’euros soit 25 996 euros par habitant.

Part du secteur industriel dans la valeur ajoutée : 20 %.

Revenu moyen par ménage : 2 264 euros net par mois.

Taux de chômage à fin 2013 : 8,9 %.

Pôles de compétitivité : Pôle nucléaire Bourgogne et Vitagora (agroalimentaire) avec la Franche-Comté.

Situation politique : conseil régional à gauche. Conseils généraux de l’Yonne et de la Côte-d’Or à droite, à gauche en Saône-et-Loire et dans la Nièvre.

Université : siège à Dijon, antennes à Auxerre, Chalon, Le Creusot, Mâcon et Nevers. 26 800 étudiants.

FRANCHE-COMTÉ

Population : 1 173 000 ha. + 0.4 % par an depuis 2006. Départements : Doubs, Haute-Saône, Jura, Territoire de Belfort.

Capitale : Besançon, 117 000 hab.

PIB Régional : 28,6 millions d’euros soit 24 295 euros par habitant.

Part du secteur industriel dans la valeur ajoutée : 28,8 %.

Revenu moyen par ménage : 2 345 euros net par mois.

Taux de chômage à fin 2013 : 9,2 %.

Pôles de compétitivité : Pôle des microtechniques, Pôle véhicule du futur avec l’Alsace, Vitagora avec la Bourgogne, Plastipolis avec Rhône-Alpes.

Situation politique : majorité de gauche au conseil régional et dans les quatre conseils généraux.

Université : siège à Besançon, antennes à Belfort, Montbéliard, Vesoul et Lons-le-Saunier. 21 300 étudiants.

Voir le profil de l'utilisateur

Bartatac

avatar
Total Burgondes !!!
Total Burgondes !!!
Bon il faut avouer que pour beaucoup de chose le mariage est déjà fait.... A contre-coeur pour beaucoup d'ailleurs


Qu'en pensez vous ?

Pour le travail cela fait fait presque 15 ans que pour mon entreprise par exemple on appelle cela l'Alsace-Bourgogne-franche comté.

Après pour le boulot pourquoi pas , puisque cela fait bien longtemps que cela se passe pour pas mal de boites.

Mais pour tout le reste êtes vous pour ou contre le mariage entre nos 2 régions si proches mais pourtant si éloignés culturellement parlant ?

Pour ma part je vie en Bourgogne et je travaille en Franche Comté. Et je connais bien les deux régions

Un point déjà important les franc comtois sont accueillant et agréable à vivre alors que les bourguignons sont froids, cela est bien connu.

Leur ville principale Dijon et Besançon se ressemblent avec par exemple leur tram qui ne sert à rien et qui est tant décrié mais voilà des maires socialistes qui veulent faire comme Paris...Avant avec leur réseau de bus cela marchait aussi bien... Culturellement aussi, ces deux villes se ressemblent une avec ses nombreux musées, l'autre avec sa belle citadelle.

Et faire et défaire on connait bien dans ses villes car par exemple le tram à Dijon existait avant mais on l'avait retirer car il était prouvé qu'il n’amenait rien de mieux que le bus..


Qui deviendra la grande capital de cette région ? Dijon et Besançon vont vouloir l'être tous les deux je pense ?


Alors l'union fait la force, ok , mais pour les régions, est-ce l'a bonne solution ?

Voir le profil de l'utilisateur

Bartatac

avatar
Total Burgondes !!!
Total Burgondes !!!
c'est tombé, on fusionnera bien avec la Franche Comté, certaines régions ne bougent pas comme par exemple l'ile de france, La Bretagne ou la région PACA.Plus bizarre le pas de calais reste seul.


on verra bien

Voir le profil de l'utilisateur

karoll

avatar
Total Burgondes !!!
Total Burgondes !!!
La fusion était déjà réalisée entre les deux collectivités territoriales... maintenant c est tout le reste qu il faut voir...
Les administrations d'Etat seront elles aussi fusionnées? celles des collectivités territoriales le seront elles?
A la DGFIP nous sommes sommes dans une inter-région "bourgogne-rhone alpes"...

Je pense que cette fusion ne sera pas la plus difficile à faire si on ne regroupe que les collectivités territoriales et pas les autres éléments...
Et heureusement que tous les bouguignons ne sont ps froids... ca ne s applique qu à certains dijonnais (un ami réunion en a fait l amer expérience ce we... il a trouvé mon accueil très chaleureux mais bcp moins celui de la vendeuse de chez mulot et petit jean... elle ne l a pas salué, ne l a pas conseillé...)

AU moins le poulet gaston gérard prend tout son sens d un coup Very Happy

Voir le profil de l'utilisateur

Bartatac

avatar
Total Burgondes !!!
Total Burgondes !!!
moi je bosse sur a plaque Bourgogne Alsace Franche Comté....

Voir le profil de l'utilisateur

Nothyan

avatar
néo-Bourguignons
néo-Bourguignons
"désolée pour cette absence j'ai pas mal de soucis ces derniers  Embarassed "
bon sinon bah quoi penser de cette fusion  confus1 je suis d'accord pour dire que les gens de Franche Comté sont mois froid que les bourguignons ou du moins moins fiers
Perso je sais pas ce que ça peux changer dans ma vie mais ayant des amis franc comtois avec une famille accueillante et chaleureuse c'est un plaisir de partager nos régions ensemble  content1 

Voir le profil de l'utilisateur

Bartatac

avatar
Total Burgondes !!!
Total Burgondes !!!
pas de soucis pour ton absence, cela arrive à tout le monde

Voir le profil de l'utilisateur

karoll

avatar
Total Burgondes !!!
Total Burgondes !!!
J attend de voir ! Ça va changer bcp de choses pr les administrations ! J espère de vrais économies !!

Voir le profil de l'utilisateur

ygjg

avatar
Total Burgondes !!!
Total Burgondes !!!
Bonjour a vous tous...

J'interviens sur ce topic non en connaisseur de vos régions concernées...bien que je connaisse un peu la Bourgogne mais surtout la Franche Comté. Wink 

Notre région Auvergne doit faire un choix entre le mariage avec la région Rhône Alpes ou la région Limousin ...le constat est que nos élus sont encore une fois divisés et versatiles ...tantôt favorables avec le Limousin tantôt avec Rhône Alpes...mais au final bien attachés a garder leurs rôles et places bien enrichissantes...
De ce fait je pense que ce redécoupage et suppression bien nécessaire du nombre trop important de régions va avorter rapidement .

Cette réforme mal engagée aurait du être étudiée dans son ensemble avec la suppression des départements qui datent de l'époque Napoléonienne et n'ont plus de sens aujourd'hui ...je prends pour exemple chez nous une commune de Lozère du nord qui est a 1 heure de route de la capitale Auvergnate Clermont Ferrand se retrouve rattachée administrativement a la capitale Midi Pyrénées Montpellier distante de plus de 3 heures...autre exemple des communes de Haute Loire proches de Saint Étienne a moins d'une demi heure  sont rattachées a Clermont a plus d'une heure ...bien d'autres exemples seraient a voir partout en France...d’où perte de temps mais aussi d’efficacité dans nos manières d' administrer.  

Au final ce que je pense perso c'est avant tout la suppression des conseils généraux qui font doublons avec la région et un redécoupage cohérent des régions en fonction des pôles d'activités certes mais tenant compte également de l'environnement actuel en fonction des infrastructures de notre siècle routes,chemin de fer,voies fluviales et aéroports...

Au final en terminer avec nos petites habitudes et querelles de clocher qui n'ont plus de sens dans le monde actuel...voir les multiples couches administratives supprimées ne seraient qu'un bien fait...nous avons la commune, l'intercommunalité,les pays de commune les communautés urbaines les cantons les etc...etc ...pour quelle efficacité...j'ai ma petite idée...(maintenir et engraisser des élus pour se faire plaisir)... drunken

Voir le profil de l'utilisateur

ygjg

avatar
Total Burgondes !!!
Total Burgondes !!!
Et pour faire suite a mon message précédent il y en a un qui planche... Mr. Green 

Voir le profil de l'utilisateur

karoll

avatar
Total Burgondes !!!
Total Burgondes !!!
@Yves : Mdr !
J ai entendu parler du rapprochement avec Rhône Alpes et j ai eu dû mal à y voir un intérêt !
Tu en penses quoi ?

Voir le profil de l'utilisateur

ygjg

avatar
Total Burgondes !!!
Total Burgondes !!!
karoll a écrit:@Yves  : Mdr !
J ai entendu parler du rapprochement avec Rhône Alpes et j ai eu dû mal à y voir un intérêt !
Tu en penses quoi ?

Normal pour toi de ne pas y voir un intérêt car non concernée...tout comme moi je ne sais si un rapprochement Bourgogne Franche Comté est judicieux... Wink 

Voila ce que j'en pense personnellement ...ce rapprochement est tout ce qui peut être bénéfique a notre région bien trop petite en terme de développement économique industriel et en terme de poids du point de vue densité de population...(le nombre fait la force)...

Ce rapprochement devrait permettre a un large élargissement de notre région a un axe tant attendu une transversale est ouest passant par le centre de la France et nous avons tout a y gagner avec notre position géographique ...mais comme je l'ai développé un peu avant il faudrait revoir cette notion du département et surtout changer cette mentalité de terroir ... drunken 

Avec ces nouvelles entités ainsi définies et les économies réalisées si nos politiques voulaient jouer la carte gagnante...nous pourrions les affecter a de véritables services publics proches du citoyen et plus efficaces qu'ils ne le sont actuellement.

Il est évident que nos élus ne vont pas vouloir lâcher leurs fond de commerce ...a qui la capitale de la région ...a qui les postes au sein de cette nouvelle assemblée ...qui sera perdant ou gagnant...suivant le sens du vent nos élus décideront ...et nous nous subiront leur erreurs le cas échéant ... Confused 

Pour moi le regroupement des régions en quelques grandes régions n'est pas synonyme de disparition d'identité locale ...un Auvergnat sera toujours un Auvergnat ,un Gone sera toujours un Gone dans l’âme un Savoyard restera un Savoyard...mais ensembles ils pourrons peser sur les décisions nationales et de l'Europe et c'est bien ce qu'ont compris les Allemands avec des Landers forts et regroupés ...

Voir le profil de l'utilisateur

karoll

avatar
Total Burgondes !!!
Total Burgondes !!!
Merci de ta réponse ! J ai surtt eu des avis lyonnais qui me semblaient très négatifs (l Auvergne va nous coûter chère, ils st ps assez urbains pour nous, et j en passe)...
Je comprend mieux en effet ce rapprochement avec l axe dont tu parles !
Encore merci !

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum