Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

une mort suspecte

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1une mort suspecte Empty une mort suspecte le Jeu 3 Jan - 12:15

Invité


Invité
Un cadavre et un blessé grave retrouvés dans le canal
Mort suspecte à Pagny-le-Château





une mort suspecte Empty
Un cadavre et un blessé grave ont été retrouvés hier, dans le canal Rhin-Rhône à Pagny-le-Château. Que s'est-il passé en cette nuit de la Saint Sylvestre dans le petit village du val de Saône ? Cet accident pourrait cacher une affaire plus complexe.

L e corps sans vie d'une jeune femme de 24 ans, Céline, née à Dijon, sans profession a été retrouvé hier matin, dans des conditions suspectes, dans le canal Rhin-Rhône à Pagny-le-Château.
Hier matin, il y avait beaucoup d'effervescence près du pont qui enjambe le canal Rhin-Rhône à Pagny-le-Château, dans la direction de Pagny-la-Ville.
Un important service de sécurité composé de gendarmes fermait un large périmètre tout près du pont, et au bout de la rue du Grand-Canal, une voie sans issue se terminant par un embarcadère donnant sur la voie d'eau.
Près de cet embarcadère, on pouvait apercevoir des plongeurs, un énorme camion de dépannage appartenant à Beaune Poids Lourds, des véhicules de la gendarmerie et une ambulance des pompes funèbres.
Visiblement, quelque chose de grave s'était passé. Les sapeurs-pompiers auraient été appelés vers minuit, dans la nuit de lundi à mardi, pour une voiture tombée dans le canal, à l'endroit décrit précédemment.
Les secours devaient découvrir, un homme d'une trentaine d'années gravement blessé.
Au fond de l'eau, à côté du véhicule, des plongeurs venus de Dijon retrouvaient également une personne décédée. Il s'agissait d'une femme de 24 ans. Mais des indices anormaux auraient éveillé les soupçons des secouristes et le corps était alors laissé dans le canal pour préserver les indices permettant une enquête plus approfondie.
D'énormes moyens
Hier matin, les enquêteurs commençaient leur pénible tâche. On notait sur place, les hommes de la brigade territoriale et de la brigade fluviale de Saint-Jean-de-Losne ; trois plongeurs de la brigade nautique de Dienville dans l'Aube ; la brigade de recherches et le PSIG (peloton de surveillance et d'intervention de la gendarmerie) de Beaune, à la tête desquels le commandant de la compagnie de gendarmerie de Beaune, Vincent Delbecq ; la plate-forme judiciaire de Dijon, le magistrat de permanence du parquet, et un médecin légiste.
Tout ce monde s'affairait sur le lieu du drame.
L'enquête commençait tout d'abord dans le canal, puis le corps de la jeune femme était sorti de l'eau, vers 10 h 35.
Enfin c'était au tour de la voiture, un break jaune, immatriculé en Côte-d'Or, dont l'avant était enfoncé.
L'enquête commence
Les gendarmes veillaient au grain et il n'était pas question d'approcher le lieu du drame. Ce qui laissait tout de suite à penser que cette affaire ne devait pas être, a priori qu'un banal accident, mais bien un drame.
Du côté des enquêteurs rien ne filtrait et le plus grand mutisme était observé. Seul, un riverain laissait échapper quelques mots laissant à penser que cet « accident » concernerait des personnes du département.
Que s'est-il passé la nuit de la Saint Sylvestre à Pagny-le-Château ? Drame conjugal, drame passionnel ou accident maquillé ?
Sans lever le voile sur les circonstances précises ni les constatations effectuées dans le cadre de l'enquête préliminaire, le procureur de la République, Jean-Pierre Alacchi nous révélait, hier, que les investigations semblaient s'orienter vers la thèse criminelle.
Le conducteur, dont l'identité n'a pas été révélée aurait pu perdre son sang-froid, au point de précipiter le véhicule dans le canal. De lui, on sait juste qu'il travaillait dans une station-service, dans la région de Seurre.
Le mobile pourrait être une rupture mal vécue. Reste à déterminer les causes exactes de la mort de la victime. C'est pourquoi le procureur a ordonné une autopsie du corps, afin de savoir si le décès est survenu à la suite de la noyade ou provoqué d'une autre façon.
Gilles MATHIEU et Franck BASSOLEIL
cf bien public

2une mort suspecte Empty Re: une mort suspecte le Jeu 3 Jan - 12:15

Invité


Invité
Le conjoint mis en examen pour homicide volontaire
Noyée de Pagny-le-Château : La piste du meurtre





une mort suspecte Empty
Céline Mallabrera est morte noyée, au cours de la nuit de la Saint- Sylvestre, dans le canal à Pagny-le-Château. Son conjoint a été mis en examen pour homicide volontaire.

LA cause du décès de la jeune femme, retrouvée sans vie, le long du canal Rhin-Rhône à Pagny, au cours de la nuit de la Saint-Sylvestre semble se préciser (nos éditions d'hier). En effet, l'autopsie pratiquée hier sur le corps de Céline Mallabrera, 24 ans a révélé qu'elle était morte noyée.
Instruction judiciaire ouverte
Cette même autopsie a également révélé des traces de coups sur le crâne de la victime et des érosions cutanées qui laisseraient supposer qu'elle se serait débattue.
Ces indices, accumulés à d'autres faits et circonstances troublantes ont rapidement jeté la suspicion sur le rôle joué par son ami, Vincent Gorgeot, 30 ans qui était apparemment au volant de l'automobile, lorsque celle-ci est tombée à l'eau. On sait qu'il avait été retrouvé trempé et blessé sur la berge et qu'il avait même donné l'alerte aux secours.
Si les causes du décès de Céline Mallabrera sont donc avérées, en revanche, toutes les circonstances devront être précisées par l'instruction judiciaire qui a été ouverte hier soir, à l'issue de l'audition de Vincent Gorgeot par le procureur de la République, Jean-Pierre Alacchi qui l'a mis en examen pour homicide volontaire et requis sa mise en détention provisoire, « compte tenu de la gravité des faits et du trouble que cette affaire a provoqué à l'ordre public ».
C'est une étrange affaire qui pouvait avoir à l'origine, l'apparence d'un accident de la circulation. Rien de plus tristement banal en effet qu'une voiture qui plonge dans un canal, le soir de la Saint-Sylvestre. Pourtant, des faits avaient intrigué rapidement gendarmes et sauveteurs.
Plusieurs hypothèses
Certes, le conducteur était blessé et choqué, mais au fond de l'eau, à côté du véhicule, des plongeurs venus de Dijon avaient retrouvé le corps sans vie de Céline Mallabrera.
Question : pourquoi n'était-elle pas remontée à la surface, si elle avait pu s'extraire du véhicule ?
De là, les enquêteurs ont émis plusieurs hypothèses. Le conducteur aurait précipité volontairement son véhicule dans le canal.
Aurait-il tenté de se suicider pour ensuite « suicider » sa compagne ? C'est l'une des réponses que devra apporter l'instruction judiciaire qui s'ouvre à peine. En tout état de cause, la thèse de l'accident semble bien écartée par les enquêteurs qui vont devoir démêler l'écheveau de contradictions et d'incertitudes dans le déroulement des faits, ce soir-là.
Comme nous l'a révélé l'un des amis proches du couple, Vincent Gorgeot était censé être en service, ce soir-là, à la station-service dans laquelle il travaillait depuis des années, le long de l'autoroute à Glanon.
Les apparences d'un couple tranquille
Céline et Vincent habitaient dans un immeuble HLM, rue de la Houblonnière à Seurre. Lui, grand gaillard est décrit comme un travailleur.
Un homme plutôt calme d'ordinaire. Elle, menue, était une fille sympa pour ses voisins. Selon un ami proche de la famille, le couple ne semblait pas connaître de difficultés. Ils auraient même eu le projet de monter une affaire de petite restauration. D'ailleurs, elle venait de décrocher un emploi dans une sandwicherie dijonnaise.
Décrit comme « bon vivant », Vincent avait été champion de Bourgogne d'échecs. C'est sous ces apparences que la justice devra maintenant trouver des réponses et établir des mobiles.
Franck BASSOLEIL
cf bien public

3une mort suspecte Empty Re: une mort suspecte le Jeu 3 Jan - 12:17

Invité


Invité
j'ai posté ça car je la connaissais, c'etstla nièce d'un très bon collègue à mon papa qui travaille à la criminelle. Elle laissse une petite fille de 2 ans...
Une petite pensée pour cette petite louloute qui se retrouve sans maman...

Contenu sponsorisé


Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum